Radon

Qu'est-ce que le radon ?

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle qui provient de la désintégration de l’uranium présent dans la croûte terrestre. On le trouve partout à la surface du globe bien que sa production et, par conséquent, sa concentration, ne soient pas uniformes. Le radon présent dans le sol est libéré dans l'atmosphère où il se mélange à l'air frais, produisant des concentrations trop faibles pour être préoccupantes.

La concentration en radon dans l’eau est également très variable. Notamment, l’eau à usage sanitaire peut venir de sources souterraines (fontaines, puits ou forages). L'eau souterraine passe souvent à travers des roches renfermant de l'uranium naturel et du radium produisant du radon, gaz qui se dissout facilement dans l’eau. C'est pourquoi l'eau provenant de puits profondément creusés contient normalement des concentrations de radon beaucoup plus élevées que les eaux de surface dans les rivières, les lacs ou les ruisseaux.

Lorsque le radon s'infiltre dans un espace clos tel qu'une maison, il peut parfois s'accumuler à des concentrations élevées susceptibles de poser un risque pour la santé. Le radon est inodore, incolore et sans saveur. Il est donc impossible de le détecter par les sens.

Que votre maison soit neuve ou vieille, le radon a tendance à s’accumuler dans les pièces les plus basses et les moins ventilées des habitations, au sous-sol par exemple. Le gaz peut s’infiltrer dans une maison par différents endroits. La seule façon de savoir si vous avez un problème de radon dans votre maison est donc d’en mesurer la concentration.

Impacts sur la santé

Le seul risque connu est de développer à long terme un cancer du poumon. Le niveau de risque dépend de la concentration de radon ainsi que du nombre d’années d’exposition. On estime qu’au Québec 10 % des décès par cancer du poumon seraient associés à l’exposition au radon

Un fumeur court un risque beaucoup plus grand qu’un non-fumeur (en incluant l’exposition à la fumée secondaire). En effet, les individus qui, sur une longue période, s’exposent simultanément à la fumée du tabac et à des niveaux élevés de radon voient leur risque de développer un cancer du poumon augmenté. Il s’agit d’un effet plus qu’additif. D’ailleurs, parmi les décès par cancer du poumon attribuables au radon, 60 % surviendraient chez les fumeurs et 30 % chez les anciens fumeurs. Par exemple, si vous fumez toute une vie et que vous êtes exposé à 800 Bq/m3 de radon, le risque de développer un cancer est de 1 sur 3.

Les études épidémiologiques n'ont pas permis jusqu’à présent d'établir un lien entre le radon dans l'eau de boisson et les cancers du système digestif ou d'autres organes.

Dépistage du radon

La seule façon de savoir si vous avez un problème de radon dans la maison est d’en mesurer la concentration. On retrouve sur le marché des appareils et des services de mesure. Un test est simple à faire, sans danger et relativement peu coûteux (environ 50
$). Les différents appareils permettent de mesurer les niveaux de radon sur de courtes périodes et d’autres sur plusieurs mois.

Santé Canada recommande une mesure dans les maisons durant une période minimale de trois (3) mois, idéalement en hiver. En effet, les fenêtres sont généralement fermées et la concentration de radon a tendance à augmenter dans les bâtiments. Le test doit être effectué au niveau le plus bas dans une pièce occupée pendant plus de quatre (4) heures par jour, par exemple une chambre à coucher ou une salle de jeu au sous-sol.

Lorsque la moyenne annuelle dépasse la norme de Santé Canada, soit 200 becquerels par mètre cube d’air (200 Bq/m3), il faut prendre des mesures correctives (un becquerel est une unité radioactive égale à une désintégration par seconde).

ATTENTION, VOUS NE POUVEZ PAS VOUS FIER AU RÉSULTAT DE LA MAISON VOISINE NI À LA MOYENNE DU QUARTIER, CAR IL EXISTE SOUVENT UNE DIFFÉRENCE IMPORTANTE D’UNE MAISON À L’AUTRE.

Le meilleur moment pour tester est du mois d’octobre au mois de mars car les fenêtres sont généralement fermées et la concentration de radon a tendance à augmenter dans les bâtiments.

Recommandation* pour la mesure du radon dans l’air et dans l’eau de puits à Chelsea 


Si votre maison utilise l’eau d’un puits, comme la majorité des résidences de Chelsea, il est recommandé de tester le radon dans l’air à chacun des étages habités de votre maison.

Pourquoi? Le radon est un gaz qui se dissout dans l’eau. Ainsi, si votre eau de puits est riche en radon à cause de son contact avec une roche riche en radon, l’eau utilisée pour les usages      domestiques (ex. laveuse, lave-vaisselle, douche) augmente le radon dans l’air. En effet, les bulles microscopiques de radon contenues dans l’eau souterraine sont libérées lorsque l’eau est agitée et/ou chauffée, s’infiltrant ainsi dans l’air.

Étape 1 | Testez le radon dans l’air à tous les étages de la maison où une personne passe en moyenne au moins 4 heures par jour.  Utilisez des appareils de mesure à long terme (min 3 mois) pendant la saison de chauffage (novembre à avril), tel que recommandé par Santé Canada.


Étape 2 | Si vous obtenez un résultat dans l’air au-dessus de la ligne directrice de Santé Canada (200 Bq/m3), songez sérieusement à  tester votre eau de puits. Cela permet de déterminer si votre puits fait augmenter la concentration de radon dans l’air de votre maison; dans un tel cas, des mesures d’atténuation de votre puits seraient appropriées.

* Recommandation de mesure développée conjointement par le Service d’urbanisme et de développement durable de la Municipalité de Chelsea, Santé Canada et la Direction de santé publique du CISSS de l’Outaouais, nov. 2015.

Où trouver les trousses de détection du radon ?

Il est suggéré de débuter par le test du radon dans l'air afin de valider la présence du radon dans la maison. Si du radon est présent dans votre maison, il est conseillé de faire tester votre eau de puits afin de déterminer la provenance du radon. Il peut provenir de l'eau de puits ou de votre fondation ou des deux. 

Radon dans l'air (la durée du test est de 90 jours) 

Radon dans l'eau 

  • Hôtel-de-ville, Municipalité de Chelsea : 65 $

La bouteille de votre test de radon doit être retournée au laboratoire dans les 48 heures. Une enveloppe de retour vous sera fournie avec votre test. Il vous suffira d'aller la porter tout de suite après l'échantillonnage chez FEDEX et ce avant l'heure de la dernière collecte de la succursale. Pour connaître la succursale FEDEX la plus près de chez vous : cliquez-ici.

Cet ensemble comprend un dosimètre, un coussin chauffant empêchant l'eau de geler, les instructions d'utilisation et l'analyse en laboratoire.  Lorsque votre échantillon d'eau est prélevé vous devez envoyer votre dosimètre au laboratoire.  Le laboratoire doit recevoir la fiole dans les 4 jours suivant le prélèvement, sinon le test devient invalide.  AccuStarCanada.com vend des étiquettes pré-payées de retour pour que vous n'ayez pas à vous soucier des délais de réception de votre test.  Si vous achetez votre étiquette de retour dans la même transaction que l'achat de votre dosimètre, vous recevrez une enveloppe de retour prête à être utilisée avec votre ensemble de test.  Visitez la section Étiquette de retour du site internet.

Que faire en cas de présence de radon ?

Le guide de réduction du radon pour les canadiens est très complet. 

Liste d'entrepreneurs certifiés

Pour trouver un entrepreneur certifié par le Programme national de compétence sur le radon au Canada consultez le site internet du programme. 

Trouver un entrepreneur

Le radon : Guide de réduction pour les canadiens

Ce guide très complet vous explique tout ce que vous devez savoir sur le radon.

Le Radon : Guide de réduction pour les canadiens

Informations supplémentaires

Association pulmonaire du Québec
Santé Canada
Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) - Mesures préventives
Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec 
Occupes-toi du radon


Sources

Les informations contenues dans ce document ont été tirées des documents produits par Santé Canada, l’Association Pulmonaire du Québec, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec et la Société Canadienne d’hypothèques et de logement.